Lalbatros De Baudelaire Dissertation Abstracts

On By In 1

L’Albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

5 À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
10 Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
15 Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.


Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal (1857), II.

À l’aide d’une métaphore, le poète révèle dans la dernière strophe sa vision du poète, il se voit comme un être différent mais surtout inadapté à la vie en société.

Conseils de lecture

 
Baudelaire, Les Fleurs du Mal
Baudelaire, Le Spleen de Paris

Chapitre 4 : Les fleurs du mal- Baudelaire (1857) Ce recueil occupe une place a part dans la litterature. C’est une des ? uvres majeures qui va beaucoup influencer les poetes de la fin du 19e siecle. Une ? uvre impossible a classer dans un courant precis et un des plus grands scandales de la litterature francaise. I. L’auteur : Charles Baudelaire (1821-1867) Son ? uvre va etre marquee par quelques elements biographiques : – Baudelaire a perdu son pere a six ans. Tres attache a sa mere, il vit son remariage comme une trahison, comme un rejet. Des lors, on va retrouver dans son ? vre l’idee qu’il est un expulse, un banni et le desir de retrouver un paradis perdu (celui de m’enfance) a travers la poesie. – Apres des etudes marquees par la solitude et l’ennui, Baudelaire se lance dans les plaisirs de la vie et accumule les dettes. Sa vie est oisive et son ambition de devenir auteur derange profondement sa mere et son beau-pere qui vont essayer de s’y opposer. Des lors, on va retrouver dans son ? uvre un refus de valeurs de la societe bourgeoise (le souci de respectabilite, l’argent, la famille, la religion). Pour lui, un artiste ne doit pas essayer de plaire mais il a l’obligation de deranger.

Ce qu’il reproche aux bourgeois, c’est de ne pas penser, ne pas creer. – Baudelaire se fait connaitre comme critique d’art (il a egalement ete traducteur de l’ecrivain E. A. Poe). Il voudrait expliquer l’art au public et le sensibiliser a la beaute. Des lors, on va retrouver dans son ? uvre le theme de la beaute et les references a l’art occuperont une place centrale. En 1857, il publie Les fleurs du mal qui ne rencontrent pas un grand succes (1100 exemplaires vendus), meme si le milieu des ecrivains est emballe. Ce recueil lui vaudra d’ailleurs un proces.

La fin de sa vie est une suite de desillusions : conflits familiaux, dettes, maladies, echec de son sejour en Belgique. II. Presentation du recueil Ce recueil est compose de 126 poemes. Il est considere comme l’? uvre la plus importante de Baudelaire. C’est l’? uvre qui lui vaut d’etre considere comme l’un des plus grands poetes de notre litterature. Pourtant, les choses ne s’annoncaient pas bien en 1857. Cette ? uvre ne lui apporte pas la richesse. Elle lui vaut meme d’etre condamne pour outrage a la morale publique (une amende de 300 F) et l’obligation de retirer 6 poemes.

Malgre cette incomprehension du grand public, un certain nombre d’elements vont amener la critique a y voir un chef-d’? uvre. 1. Son originalite L’? uvre est inclassable. Baudelaire n’appartient a aucun mouvement litteraire. Il exprime dans ce recueil une vision de la vie et de l’art qui lui sont propres. D’une part, la vie est pour lui une constante opposition entre le spleen (une souffrance morale dominee par l’ennui et la lassitude) et la recherche d’un ideal inaccessible. Le spleen engendre la soif d’ideal et le caractere inaccessible de l’ideal augmente le spleen.

D’autre part, et le titre du recueil le souligne, il y a chez Baudelaire la conviction que l’art permet d’extraire quelque chose de beau des choses les plus horribles. 2. Son influence Ce recueil a ete tres bien recu par les artistes. Qu’il s’agisse d’ecrivains confirmes comme Victor Hugo ou de jeunes poetes qui s’inspireront de Baudelaire comme Verlaine. 3. Sa longue elaboration Baudelaire a mis 15 ans a elaborer ce recueil, ce qui illustre son perfectionnisme. La place de chaque mot dans un poeme et celle de chaque poeme dans le recueil ont fait l’objet d’une intense reflexion lors des 2 editions du recueil.

NB : Meme si on situe Les fleurs du mal en 1857, l’edition que nous allons etudier est celle de 1861. Ce recueil a une structure tres precise en 6 parties : – La 1e (la plus longue) : Spleen et ideal Elle met en evidence l’angoisse de l’opposition entre ces 2 termes et l’angoisse nee du nee du triomphe du spleen. – Les 5 autres parties constituent des tentatives pour echapper a cette angoisse. 2e : Tableaux parisiens (contemplation de la ville) 3e : Le vin (ivresse) 4e : Les fleurs du mal (debauche) 5e : Revolte (contre Dieu) 6e : La mort III.

Analyse de poemes 1. L’albatros p. 169 C’est le 2e poeme du recueil. C’est un des poemes les plus celebres de Baudelaire. Ce poeme de 4 strophes de 4 vers montre comment le poete peut tirer habilement parti d’une anecdote vecue pour mettre en evidence une idee symbolique. Ici, comme l’indique la strophe 4, l’albatros, c’est le poete. Des lors, on peut comprendre que l’equipage, c’est la societe. a) Quelle est l’image qui est donnee de l’albatros ? – grandeur, superiorite (vastes, rois, grandes ailes, prince, geant) – indolence, paresse (indolents) maladresse (maladroits, il est gauche, piteusement, infirme, huees) – courage (vers 14) Pour Baudelaire, ces caracteristiques demonstratives de l’albatros peuvent egalement etre attribuees au poete. b) En quoi ce poeme peut-il etre rapproche des ? uvres romantiques ? Dans ce poeme, la solitude de l’albatros et son inadaptation proche du mal de vivre font penser au romantisme. De meme, la grandeur et la majeste de l’albatros peuvent rappeler la tres haute idee que les romantiques se faisaient du poete (un guide de ses contemporains). Ce pendant, a partir de cette idee commune, Baudelaire ontre que le poete n’est pas fait pour vivre avec les autres et qu’il ne rencontrera que l’humiliation (c’est une idee tout a fait contraire a celle des romantiques qui se sont lances dans des combats politiques). c) Pourquoi la societe humilie-t-elle ainsi le poete ? Tout est dit des le 1e vers « pour s’amuser ». Donc, l’homme est en proie a l’ennui. C’est cet ennui qui conduit l’homme a se comporter cruellement et a humilier les etres qui accedent a quelque chose d’autre (ici, voler ou la poesie). La grossierete des hommes est particulierement mise en evidence aux vers 11 et 12.

Avec cette idee, Baudelaire annonce le theme du poete maudit. d) Montrez que l’utilisation des figures de style et la construction des phrases illustrent bien les idees de Baudelaire. Figures de style Il y a une idee importante dans l’? uvre de Baudelaire : la vie est une tension entre des elements contraires. Or, 2 figures de style creent cette idee d’opposition (un oxymore et une antithese). On retrouve 3 antitheses aux vers 10 (beau-laid), 6 (maladroit-roi), 7 (piteusement-grandes ailes blanches). On retrouve un oxymore au vers 12 (infirme qui volait).

NB : Ces oppositions renvoient a la meme idee : les qualites du poete sont reduites a neant par la mediocrite des hommes. Constructions des phrases Dans la 1e strophe, a la majeste de l’albatros repond l’ampleur de l’unique phrase. A la 3e strophe, la brutalite des hommes coincident avec des phrases courtes et exclamatives, qui renforcent cette sensation de brutalite. A la derniere strophe, aux 2 derniers vers, on a une rupture de construction. La phrase est interrompue comme le vol de l’albatros. 2. Correspondances p. 170 C’est le 4e poeme de Spleen et Ideal. Il d’agit d’un sonnet.

Baudelaire apprecie particulierement cette forme classique (il y a plus de 40 sonnets dans son recueil qui comptent 126 poemes). Le sonnet est une forme breve qui oblige a aller a l’essentiel. Cela suscite une certaine intensite renforcee par le fait que les derniers vers sont souvent surprenants. Baudelaire utilise cette forme classique mais il n’en respecte pas les regles. En effet, dans un sonnet classique, les quatrains doivent garder les memes rimes et les tercets doivent commencer par une rime plate. a) A quoi fait-il reference ? Par correspondance, il faut comprendre lien ou rapport.

Baudelaire adhere donc a une tradition philosophique deja presente depuis l’Antiquite avec Platon. Selon cette tradition, tout dans le monde que nous voyons presente un rapport avec un monde que nous ne voyons pas. De plus, tous les elements terrestres sont dotes d’une ame et peuvent correspondre entre eux. b) Comment Baudelaire met-il en evidence cette theorie ? Il divise son poeme en 2 parties. Les quatrains expliquent les principes de cette theorie au moyen d’images : – La metaphore filee du temple et des piliers met en evidence l’unite du monde. Les personnifications des vers 2 et 4 effacent la frontiere entre ce qui est anime et ce qui est inanime. – La comparaison avec les echos de la strophe 2. NB : Ces echos sonores sont renforces par la multiplication des sons « o » et « on » dans la 2e strophe. Les tercets se composent de 2 exemples de cette theorie. c) Comment l’homme reagit-il face a ces correspondances ? Comme le montrent les vers 2 et 3, l’homme ne comprend pas ces correspondances. Il est perdu. Pour Baudelaire, seul le poete est capable de dechiffrer la foret de symboles. En cela, Baudelaire peut etre considere comme un precurseur du symbolisme (voir litt.

P. 267). NB : Ce qui permet au poete de mettre en evidence ces correspondances et ces symboles, c’est sa capacite a creer des figures de style. d) Quels sont les autres themes recurrents de l’? uvre de Baudelaire que l’on retrouve dans ce recueil ? La tension entre des elements contraires est mise en evidence par l’antithese du vers 7 et par l’opposition entre les parfums bons et les parfums corrompus. Quelque chose de negatif, comme les parfums corrompus permet un elan vers l’ideal et une satisfaction entiere (vers 12 et 14). 3. La Beaute p. 172

On retrouve la forme classique (un sonnet en alexandrins) meme si Baudelaire ne respecte pas toutes les regles du sonnet classique. Ce poeme traite un theme cher a Baudelaire. a) Quelle est la situation de communication ? Des le 1e vers, on voit que la beaute s’adresse aux hommes. L’idee de beaute semble incarner en une statue (vers 1, 4, 5, 7, 8). b) A travers l’idee d’une statue, quelles sont les caracteristiques que Baudelaire attribue a la beaute ? – immuable (vers 4, 7) – mysterieuse (vers 5) – pure (vers 6) – dure, insensible (vers 2, 8) c) Quelles est la relation entre le poete et la beaute ?

Le poete est vu comme un amant de la beaute. Cette relation n’est pas sans risques. Cet amour peut etre blessant (vers 2) et il impose des sacrifices au poete (vers 11 (travailler tout le temps), vers 12 (il perd sa liberte)). Conclusion Baudelaire nous presente les artistes comme etant des etres qui vouent un culte a la beaute. En cela, il est proche de Theophile Gautier (p. 142-144) et des poetes du Parnasse qui preconisaient la recherche de l’art pour l’art, c’est-a-dire qu’ils ne recherchaient que la beaute. C’est d’ailleurs a Theophile Gautier que Les fleurs du mal eront dediees, ce qui est une preuve d’admiration. Cependant, Baudelaire va plus loin et se detache du Parnasse en montrant que cet amour exclusif de la beaute debouche parfois sur un esclavage. 4. Une charogne p. 174 Quelques critiques ont compare ce poeme a une fable. En effet, on peut considerer qu’on retrouve comme dans une fable une anecdote suivie d’une morale (morale situee dans les 3 dernieres strophes). On retrouve comme dans certaines fables une alternance entre plusieurs metres dont l’octosyllabe, qui est un vers que l’on utilise dans les themes plus intimes. a) Quelle est la situation de communication ?

Le poete s’adresse a une femme aimee et idealisee (comme on le voit a partir du vers 39). Cependant, le discours du poete est surprenant parce qu’apres les deux premiers vers, on pouvait s’attendre a une declaration d’amour. Au lieu de cela, le poete promet a la femme qu’il, un sort comparable a celui d’une carcasse en decomposition. b) Le theme du poeme est-il original ? Non, parce qu’il y a toute une tradition de poemes qui evoque la vieillesse de la femme aimee. Ces poemes s’inscrivent dans la tradition du carpe diem d’Horace et sont des invitations a aimer et a profiter de la vie.

Ex : voir photocopies. Chez Baudelaire, ce n’est pas tout a fait le cas. Le poeme se termine par un ordre (vers 45) : aller dire a la vermine que le poete a garde le souvenir de la femme aimee (au moyen de son ? uvre). Pour Baudelaire, c’est une maniere de montrer la victoire de l’esprit sur la matiere perissable. c) En quoi le poeme est-il caracteristique de l’? uvre de Baudelaire ? – Les jeux de tension entre elements contraires (strophe 1). On a un oxymore au vers 13 (carcasse superbe). On a de nombreuses comparaisons surprenantes (vers 14, 5…). Il y a une facon ambivalente de traiter la femme qui est a la fois idealisee et traitee avec brutalite. – Il y a une utilisation originale des themes et des formes classiques. 5. L’invitation au voyage p. 180 C’est l’un des poemes les plus connus de Baudelaire. Il a ete inspire par Marie Daubrun, une de ses maitresses. NB : Baudelaire a eu 3 maitresses qui ont beaucoup compte pour lui et lui ont inspire des poemes : – Marie Daubrun : elle symbolise la spiritualite pour Baudelaire – Jeanne Duval : c’est une metisse qui symbolise la sensualite et les plaisirs pour Baudelaire Mme Sabotier : elle symbolise la purete qu’il venere a) Qu’est-ce qui fait l’originalite de ce poeme ? C’est sa musicalite : – Il presente la structure d’une chanson (couplets et refrains). – On a 2 vers de 5 syllabes suivis d’un heptasyllabe. Ce metre est repete 4 fois par strophe. Le rythme impair est rare a l’epoque car il est en opposition avec les conceptions classiques de la poesie mais il produit un effet d’instabilite qui renforce la musicalite. – Il y a la presence de nombreuses rimes riches (8) qui renforcent l’idee de musicalite car les sons se ressemblent.

Il y a un echo entre ces sons qui est renforce par la disposition des rimes (AA-B-CC-B). b) Montrez que ce poeme presente un lien avec l’univers de la peinture. Il y a une correspondance entre chacune des strophes et differents genres de peinture : le portrait, la scene d’interieur, le paysage. L’idee que le poete fait reference a 3 tableaux peut etre confirmee par le champ lexical de l’immobilite assez important dans le texte (vers 28, 30, 35, 39). Le terme « ciel brouille » est egalement specifique au vocabulaire de la peinture.

On peut donc dire que pour Baudelaire, le voyage se fait a travers l’art avec pour point de depart les yeux de la femme aimee. NB : Ici, la femme est presentee comme complice invitee a partager la quete du bonheur du poete. Cependant, on retrouve cette image ambigue de la femme chez Baudelaire, puisqu’au vers 11, il est question de « traitres yeux ». Chez Baudelaire, il y a donc toujours une tension entre les elements contraires. Cette tension est illustree par l’oxymore du vers 7. c) Montrez que ce poeme illustre la theorie des correspondances. La 2e strophe du poeme illustre ce theme : Il y a une correspondance entre la vue et le toucher avec les meubles (vers 15 a 17). – Les fleurs s’adressent a la fois a la vue et a l’odorat (vers 18-19). – Tous les objets sont capables de parler a l’ame. IV. Conclusion Baudelaire occupe une place centrale dans la poesie francaise du 19e siecle. On retrouve chez lui un mal de vivre (le spleen) qui rappelle le romantisme. Mais s’il y a chez lui une angoisse face au triomphe du mal (ce triomphe est illustre par les derniers poemes de la 1e partie du recueil), cela ne debouche pas sur une plainte melancolique mais sur une volonte de rechercher le beau a partir du mal.

Sur un plan thematique, il va attachez beaucoup d’importance a la dimension sensuelle de l’amour, aux correspondances (tout ce qui touche les sens), au theme du souvenir. Il presentera une image ambigue de la femme. Baudelaire a ete un grand innovateur sur le plan formel. Il n’a pas toujours respecte les regles de la poesie classique. De plus, il va ecrire un certain nombre de poemes en prose, ce qui est un signe d’une grande modernite (ex : p. 184-185). Ces poemes en prose seront de plus en plus nombreux apres Baudelaire, ce qui demontre son influence.

0 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *